logo iba

Le traitement des parties étrangères dans la procédure civile autrichienne : constitution d'une garantie pour les frais de procédure

Auteur : Rouzbeh Moradi

Le code de procédure civile autrichien (Zivilprozessordnung, ci-après "ZPO") réglemente les frais de procédure civile en Autriche. En règle générale, les parties à un litige paient les frais qu'elles encourent pour leur participation à la procédure et, en principe, la partie gagnante se voit finalement accorder le remboursement de ses frais.

La partie gagnante qui cherche à faire exécuter une décision sur les dépens à l'encontre d'une partie étrangère (c'est-à-dire une partie sans nationalité autrichienne ou ayant sa résidence habituelle en dehors de l'Autriche) peut éprouver des difficultés à le faire si la partie étrangère ne possède pas de biens en Autriche contre lesquels la décision sur les dépens pourrait être exécutée.1 La partie gagnante serait donc tenue de demander l'exécution d'une décision d'un tribunal autrichien à l'étranger, ce qui pourrait éventuellement entraîner d'autres difficultés.

Afin de garantir que les frais de procédure puissent être réclamés par la partie gagnante, l'article 57, paragraphe 1, du ZPO stipule que si une partie étrangère à un litige comparaît en tant que demandeur devant un tribunal autrichien avec une demande découlant des dispositions du ZPO ou en rapport avec celles-ci, le demandeur étranger est tenu - à la demande du défendeur - de fournir à ce dernier une garantie pour les frais de procédure. Cette disposition a pour but de garantir le caractère exécutoire de toute demande potentielle concernant les frais.

À cet égard, l'article 60, paragraphe 2, de la ZPO détermine le montant de la garantie à fournir sur la base des frais que le défendeur doit raisonnablement engager au cours de la procédure ; il incombe au défendeur de justifier ses frais. Ces coûts peuvent inclure les frais d'avocat et de justice, les honoraires d'experts et tous les autres coûts survenant au cours de la procédure. Toutefois, il est important de noter que les coûts découlant d'éventuelles demandes reconventionnelles ne sont pas pris en compte dans la détermination du montant de la garantie pour frais.

Commentaire

En théorie, les dispositions ci-dessus servent à assurer un certain degré de stabilité et de responsabilité en ce qui concerne les coûts des procédures judiciaires en Autriche. En pratique, et selon la nature du litige, la garantie à fournir pourrait constituer une lourde charge à surmonter pour le plaignant étranger et peut donc effectivement constituer un obstacle à l'accès à la justice en Autriche, ce qui désavantagerait un plaignant étranger devant les tribunaux autrichiens.

Pour remédier à cette éventualité, l'article 57(2) de la ZPO prévoit certaines exceptions qui exempteraient un plaignant étranger de toute obligation de fournir une garantie pour les frais. En bref, un plaignant étranger n'est pas tenu de fournir une garantie pour les frais si : (i) le demandeur a sa résidence habituelle en Autriche (article 57, paragraphe 2, point 1, du ZPO) ; (ii) la décision du tribunal autrichien relative aux frais est susceptible d'exécution dans l'État de résidence du demandeur étranger (article 57, paragraphe 2, point 1a, du ZPO) ; (iii) le demandeur étranger dispose de suffisamment de biens immobiliers en Autriche (article 57, paragraphe 2, point 2, du ZPO) ; et (iv) l'objet de la demande est de nature matrimoniale (article 57, paragraphe 2, point 3, du ZPO).

L'exception à la garantie des frais de procédure prévue à l'article 57, paragraphe 2, point 1a), garantit que les plaignants étrangers sont placés sur un pied d'égalité - par les lois et procédures judiciaires existantes - avec leurs homologues autrichiens en ce qui concerne la question des frais de procédure au sein du système judiciaire autrichien.

À cet égard, un tribunal autrichien saisi d'une demande d'un demandeur étranger en vertu de l'article 57, paragraphe 2, point 1a), du ZPO doit évaluer la force exécutoire d'une décision relative aux dépens conformément au droit de l'État du lieu de résidence habituelle du demandeur étranger.

Dans sa décision de 2001 (OGH Rkv 1/01), la Cour suprême autrichienne - s'appuyant sur une décision antérieure de 1997 (1 Ob 63/97i) - a défini les considérations générales à prendre en compte pour déterminer l'applicabilité de l'article 57, paragraphe 2, point 1a, de la ZPO. La Cour a estimé que le droit national d'exécution et les dispositions correspondantes des traités internationaux, y compris le comportement d'exécution de l'État (Verhalten des anderen Staats) dans lequel le demandeur étranger a sa résidence habituelle, sont déterminants pour l'examen de l'applicabilité de l'article 57(2)(1a) ZPO2. En résumé, le demandeur étranger qui demande une dérogation en vertu de l'article 57, paragraphe 2, point 1a), doit pouvoir démontrer qu'une décision d'un tribunal autrichien serait exécutoire dans son lieu de résidence habituelle.

Conclusion

Le code de procédure civile autrichien prévoit un cadre pour le traitement des frais de procédure au sein du système judiciaire autrichien. En règle générale, la partie gagnante se voit attribuer les frais de procédure. En réponse à une demande d'un demandeur étranger, le défendeur peut demander que le demandeur étranger dépose une garantie pour les frais de procédure qui reflèterait les frais de procédure du défendeur. Une large exception à cette règle est prévue par l'article 57(2)(1a) ZPO pour les décisions relatives aux frais qui seraient exécutoires au lieu de résidence habituelle du demandeur étranger. À cet égard, il incombe au demandeur étranger de demander l'exception en démontrant que la décision des tribunaux autrichiens est exécutoire dans son lieu de résidence habituel. Cette disposition, entre autres, prévoit un certain degré d'équité et d'égalité dans le traitement des parties étrangères dans le système judiciaire autrichien.

1Pour une évaluation plus détaillée de la définition de ce qui constitue une partie étrangère aux fins du code autrichien de procédure civile, voir par exemple Legal Aspects Regarding Foreign Parties in Austrian Civil Courts par Walter H. Rechberger, dans "The Culture of Judicial Independence in a Globalised World", édité par Shimon Shetreet, Wayne McCormack. Brill Nijhoff, 2016, p. 263-4.

2Ces considérations énoncées par la Cour suprême ont été récemment invoquées par la Haute Cour régionale de Linz dans sa décision de janvier 2020 (2 R 186/19t).